Boulogne, le 03 mai 2024 – Acteur majeur du sport depuis plus de quarante ans, FDJ dévoile les lauréats du 7ème appel à projets « Performance pour Elles ». Ce programme vise à encourager le développement de la pratique du sport féminin de haut niveau, grâce à un accompagnement de projets fédéraux innovants et structurants.

Dans la continuité des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, FDJ soutiendra les cinq fédérations lauréates à hauteur d’une dotation globale de 100 000 euros. Celles-ci auront en charge la mise en œuvre de projets au service de la performance sportive et de la préparation des athlètes.

A l’issue d’une délibération qui s’est déroulée le jeudi 18 avril dernier au siège de La Française des Jeux, les cinq lauréats sont : les fédérations françaises d’aviron, hockey sur gazon, roller, ski et volley. Le comité de sélection a tenu à saluer la qualité des dossiers présentés par les fédérations sportives pour cette nouvelle édition. Les projets sélectionnés ont pour objectif de faire rayonner la France lors des prochains grands événements sportifs.

Lancé en 2018 par FDJ, le programme « Performance pour Elles » offre un soutien aux projets de fédérations dont l’objectif est d’améliorer la haute performance sportive d’athlètes féminines. En sept ans, trente-six projets ont d’ores et déjà été accompagnés dans leur déploiement.

 

Les cinq fédérations lauréates

  • Fédération française d’aviron

Avec le soutien de FDJ, la Fédération française d’aviron souhaite optimiser la préparation physique des athlètes de para-aviron. Le projet est de proposer un programme individualisé de préparation physique aux rameuses paralympiques afin qu’elles gagnent en puissance musculaire avec des spécialistes et ergothérapeutes. Actuellement, l’équipe paralympique française se classe 4ème mondiale. En améliorant le collectif, l’équipe espère atteindre le top 2.

  • Fédération française de hockey sur gazon

En quatre ans, l’équipe féminine de hockey sur gazon s’est hissée dans le top 20 mondial, lui permettant ainsi d’être qualifiée pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour la toute première fois de son histoire. La Fédération souhaite poursuivre sa dynamique d’entraînements après les Jeux de Paris 2024 et en vue des prochaines olympiades, en tirant parti du site olympique Yves-du-Manoir de Colombes pour y créer un nouveau site d’entraînement.

  • Fédération française de roller et skateboard

La Fédération française de roller et skateboard a l’ambition d’attirer des femmes pratiquant le roller afin de créer, in fine, une équipe de France olympique de patinage de vitesse sur glace. 50 % des derniers médaillés olympiques de patinage de vitesse viennent, en effet, du monde du roller. En conséquence, cette discipline a été confiée à la Fédération de roller et skateboard depuis 2023. L’objectif est ainsi de présenter lors des prochains Jeux Olympiques de 2026 et 2030 une équipe de France féminine, après 40 ans d’absence.

  • Fédération française de ski

Avec ce projet, la Fédération française de ski souhaite sensibiliser les skieuses et leurs encadrants aux particularités anatomiques du plancher pelvien. Les fuites urinaires touchant les athlètes de haut niveau restent encore aujourd’hui un sujet tabou. L’objectif est de mieux communiquer sur le sujet grâce à des modules d’éducation, mais également de construire des sanitaires dans des zones qui en sont dépourvues, et de ne plus décourager les athlètes à s’hydrater.

  • Fédération française de volley

Le projet de la Fédération entend préserver l’intégrité physique des joueuses grandement sollicitées en cette année olympique. Pour cela, elle souhaite ajouter à la récupération traditionnelle (kinésithérapeute, médecin) du matériel spécialisé et des équipements médicaux favorisant la récupération, à l’image de pistolets de massage, des bottes de récupération ou de la Tecarthérapie. L’équipe féminine de volley espère un podium à Paris et se concentrera rapidement sur le tournoi qualificatif olympique de 2025, en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Los Angeles 2028.

 

Composition du comité de sélection « Performance pour Elles »

  • Véronique BARRE, fondatrice de Collectifs Sport
  • André-Pierre GOUBERT, directeur du pôle olympique et sport haut niveau au Comité national olympique et sportif français
  • Emilie MATEO, cheffe de projet relations avec le Mouvement sportif national – Paris 2024
  • Jean MINIER, directeur des sports au Comité paralympique et sportif français
  • Guillaume NASLIN, délégué général du Fondaction du Football
  • Maguy NESTORET, conseillère Haute performance de l’Agence nationale du sport
  • Sarah OURAHMOUNE, ambassadrice FDJ Sport pour Elles
  • Rachel PRETTI, journaliste à L’Equipe
  • Frédérique QUENTIN, responsable sponsoring sport féminin et sport de haut niveau du groupe FDJ