Partager

10 mai 2022

Vendredi 13 - Plus d’un tiers des Français et des grands gagnants FDJ se déclarent superstitieux

#GroupeFDJ

Fichier PDF / 0.145 Mo

Boulogne, le 10 mai 2022 –  A l’occasion du vendredi 13, FDJ dévoile une étude sur la superstition, menée auprès du grand public et de 300 grands gagnants FDJ1. Plus d’un tiers d’entre eux se considèrent superstitieux et seraient amenés à tenter leur chance à un jeu d’argent lors d’un vendredi 13. Cette date symbolique est synonyme de chance pour un Français sur cinq et pour un gagnant sur trois. Côté jeux, un nouveau ticket à gratter dédié au « vendredi 13 » fait son apparition cette année, aux côtés du traditionnel Super Loto proposé à 13 millions d’euros.

« Les Français, les grands gagnants et le vendredi 13 »

La superstition, une croyance personnelle

La superstition est présente à l’esprit d’une part importante de Français et de grands gagnants. Plus d’un tiers d’entre eux se considèrent superstitieux : 34 % des Français et 38 % des grands gagnants. Ce phénomène s’intensifie chez les moins de 35 ans, qui sont plus de la moitié (51 %) à confirmer ce sentiment. 42 % des gagnants superstitieux estiment, quant à eux, qu’ils ont remporté leur gain grâce à leur superstition.

La superstition se décline principalement autour de diverses croyances populaires. Eviter de passer sous une échelle est, de loin, le réflexe le plus communément partagé par les Français (32 %). Les grands gagnants ne sont pas insensibles à cet acte, qui arrive en deuxième (26 %) parmi leurs marqueurs de superstition. Avant tout, ceux-ci évoquent le chiffre 13 (27 %) comme vecteur de chance ou de malchance.

Même si la majorité des sondés ne possède pas de « porte-bonheurs », une grande part d’entre eux se montre sensible à des symboles de chance, comme toucher du bois (23 % des Français) ou posséder un trèfle à quatre feuilles (19 %).

Le « vendredi 13 », un rituel de chance pour les Français et les grands gagnants

De manière générale, un Français sur cinq, superstitieux ou non, se dit sensible au chiffre 13 dans sa vie quotidienne. La date du « vendredi 13 » est même synonyme de chance pour 19 % des Français et 37 % des gagnants.

Cet événement calendaire suscite un véritable intérêt pour tenter sa chance à un jeu d’argent. Plus d’un tiers des Français (34 %) et plus de la moitié des gagnants (57 %) seraient davantage amenés à jouer lors d’un vendredi 13. Pour ce « jour spécial », ils participeraient surtout à des jeux de tirage (80 % des Français et 86 % des grands gagnants) mais aussi à des jeux de grattage FDJ (49 % et 57 %).

Une fois le « jackpot » remporté, les Français se montreraient avant tout généreux envers leurs proches (34 %), se feraient plaisir (23 %) ou investiraient dans l’immobilier (20 %). Cela correspond d’ailleurs à la première dépense que les grands gagnants déclarent avoir effectuée : 37 % pour leurs proches, 23 % pour des plaisirs personnels et 19 % pour l’investissement dans la pierre.

Source : étude CSA pour FDJ réalisée auprès de 2005 individus de 18 ans et plus et de 300 grands gagnants, du 7 au 25 mars 2022

 

L’offre de jeux du vendredi 13

Pour la première fois de son histoire, FDJ lance « Chance en or », une édition limitée autour de la chance qui sera commercialisée lors de chaque « vendredi 13 ». Pour une mise de 2 euros, ce ticket à gratter permet de remporter jusqu’à 20 000 euros.

Ce jeu éphémère est disponible en point de vente et en ligne sur www.fdj.fr depuis le 2 mai. Il offre une chance sur 3,14 de remporter un lot, soit la meilleure fréquence de gain parmi les jeux à 2 euros.

L’univers de la chance est largement représenté sur ce ticket. Le trèfle à quatre feuilles ainsi que les couleurs vert et or dominent le visuel. L’expérience de jeu est démultipliée avec quatre mini jeux aux mécaniques simples2.

Comme pour chaque vendredi 13, un Super Loto est également proposé par FDJ, avec un bulletin dédié (mise de 3 euros), un jackpot de 13 millions d’euros, cinquante codes gagnants à 20 000 euros tirés au sort (comparé à dix codes pour un tirage Loto classique), ainsi que des rangs de gain plus élevés que ceux d’un tirage Loto classique.

1  Enquête menée par le cabinet Consumer Science and Analytics (CSA) auprès de 2005 individus âgés de 18 ans et plus, et auprès de 300 grands gagnants ayant remporté au moins 500 000 euros à un jeu proposé par FDJ.

2  Mécanique du jeu « Chance en or »
Jeu 1 : si le joueur découvre un symbole « trèfle », il remporte le gain indiqué.
Jeu 2 : si l’addition des trois dés est égale à treize, le joueur remporte le gain indiqué.
Jeu 3 : si le joueur découvre deux montants identiques à celui de la case « gain 3 », il remporte ce gain.
Jeu 4 : si le joueur découvre deux symboles identiques, il remporte le gain indiqué.

Contacter le service de presse FDJ

Téléphone

Reservé à la presse

01 41 10 33 82

 

E-mail

Demandes non-urgentes : 

servicedepresse@lfdj.com

 

Suivez le groupe FDJ

Suivre FDJ sur Facebook
Suivre FDJ sur Twitter
Suivre FDJ sur Instagram
Accéder à la chaîne YouTube de FDJ
Suivre FDJ sur LinkedIn