En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir + / Paramétrer

Fermer la barre d'avertissement
Partager

27 novembre 2013

1ère édition de (En)jeux de société le 11/12/13 à la Gaîté Lyrique

#Corporate

Point d’orgue de la célébration des 80 ans de la Loterie Nationale, et à deux jours du dernier Vendredi 13 de l’année, FDJ suscite le débat avec la première édition de (En)jeux de Société, un rendez-vous qui décrypte la place du jeu dans nos vies. Depuis 3 ans, FDJ encourage des travaux de recherche en sciences humaines et sociales dans le domaine du jeu en soutenant le Forum Jeu & Sociétés piloté par les universités Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité (laboratoire CERLIS) et Paris 13-Sorbonne Paris Cité (UFR LSHS). Fort de cepartenariat reconduit et amplifié, parce que le jeu questionne, intrigue et fascine, FDJ a souhaité ouvrir le débat auprès d'un large public et faire discuter sur l’utilité sociale du jeu. Car, plus qu’un loisir, le jeu est un phénomène social dont la pratique nous  renseigne aussi sur nos sociétés.

Cet événement, inspiré par FDJ, aura lieu le 11/12/13 de 9h30 à 13h ; il sera ouvert à tous et gratuit. Il sera l’occasion d’échanger et de débattre entre experts, mais aussi avec le grand public, sur ce qui fonde l’importance et l’impact du jeu dans la société, et en particulier pour cette première édition, sur le rôle déterminant de la chance, du hasard et du risque dans nos vies. Il sera suivi d’une exposition sur le jeu, accessible à tous à la Gaîté Lyrique jusqu’au dimanche 15 décembre.

Trois tables rondes et des personnalités diverses pour animer le débat

Lien social, « facilitateur » de rêve, source d’adrénaline, mais également simple divertissement intégrant une part de risque, le jeu n’est pas anodin et occupe une place importante dans la société.

Cette première édition du rendez-vous (En)jeux de société, sera introduitepar le philosophe Raphael Enthoven et animée par le journaliste sportif et animateur Denis Brogniart.Il rassemblera scientifiques, sociologues, historiens, philosophes, mais également des représentants de la société civile, tels que Isabelle Autissier ou encore la joueuse de poker Estelle Denis.Trois tables rondes thématiques rythmeront les débats : « Faut-il croire à sa chance ? », « Quel rôle joue le hasard dans notre vie ? » et «  Qui ne risque rien n’a rien ? » 

 

Table ronde n°1 : Faut-il croire à sa chance ?

Saisir sa chance, croire à sa chance…La chance comme le bonheur serait-elle un don du ciel ou plutôt une aptitude à la recevoir ?  Le fait de croire à sa chance serait-il déjà un premier pas vers sa conquête ? Les "coaches" désormais incontournables en appellent à la “pensée positive” pour réussir dans nos vies professionnelles ou personnelles. Ne pas croire à sa chance, c’est baisser les bras et partir perdant, dit-on. Cette première table ronde où interviendront Isabelle Autissier, navigatrice, écrivain, femme de radio, présidente de WWF, Dominique Desjeux, sociologue, anthropologueet Dominique Bromberger, journaliste et écrivain,décryptera le rôle de la chance dans nos vies

 

Table ronde n°2 : Quel rôle joue le hasard dans notre vie ?

Le hasard (de azzard en arabe = jeu de dés) existe-t-il ? On ne cesse de l’évoquer dès que des rencontres improbables, des coïncidences troublantes se produisent. Et certains l’invoquent lorsque l’on s’interroge sur l’origine de la vie. Les plus grands esprits, tel Jacques Monod (Le hasard et la nécessité) l’ont étudié. Le hasard est aussi, par le biais du tirage au sort, celui auquel on fait appel, de l’Antiquité à nos jours,  dans de nombreuses et importantes circonstances : tirage de sujets d’examen, des membres d’un jury aux assises, de l’attribution de la carte verte aux USA, etc. Le hasard serait-il donc équitable ?

Etienne Ghys, mathématicien, membre de l’académie de sciences, directeur de recherche au CNRS,Elisabeth Belmas, historienne du jeu,Marion Bartoli, ancienne joueuse professionnelle de tenniscomposeront cette seconde table. Ils pourront également s’appuyer sur le témoignage d’un Grand Gagnant de la Française des Jeux, présent à leurs côtés.

 

Table ronde n°3 : Qui ne risque rien n’a rien ? 

Dans le jeu comme dans certains loisirs ou certaines activités, le risque semble générer du plaisir. De l’alpiniste ou de l’adepte de la chute libre au fervent des manèges à sensation pour adultes sans oublier le joueur, pourquoi cette quête d’adrénaline ? Accepter de prendre des risques, n'est-ce pas une qualité, un atout ? La société serait-elle devenue trop sécurisée ? Sans prendre de risque, le progrès, notamment scientifique, est-il possible ? Mais    

jusqu'où peut-on accepter la prise de risque et où commence la mise en danger ? 

Vincent Cespedes, philosophe, Estelle Denis, joueuse de poker, Jacques Lafitte, ancien pilote automobile français soutenus par Jean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de la Fédération Addiction se serviront de leurs connaissances et de leur vécu, pour tenter de répondre à ces interrogations.

 

Une exposition ludique sur l’univers du jeu

(En)jeux de société sera l’occasion de proposer, à la Gaîté Lyrique, une exposition ludique et participative sur l’univers du jeu. Cette exposition se poursuivra jusqu’au dimanche 15 décembre.

Imaginée par Clémence Farrell, l’exposition "A vous de jouer" dévoilera notamment une salle de jeux revisités ou encore existants et une grille Loto géante, animée, reprenant des éléments historiques de l’univers du jeu.

80e anniversaire, la conclusion d’une année forte pour FDJ

En cette année 2013, (En)Jeux de société met en avant la démarche d'ouverture et de débat de FDJ. Cet évènement et son exposition, concluront l’année de célébration du 80e anniversaire de la Loterie Nationale pour FDJ.

En 1933 : l’État et l’association des « Gueules Cassées » créaient, la Loterie Nationale, pour venir en aide aux blessés de la guerre 14-18 et aux calamités agricoles. Cette vocation solidaire perdure aujourd’hui dans le modèle de jeu de FDJ. Au-delà de la redistribution aux joueurs (65% des mises), la redistribution à l’intérêt général est un principe fondateur (24 % des mises). FDJ a ainsi contribué en 2012 à hauteur de 2,9 Milliards € à l’intérêt collectif, dont plus de 200 M€ pour le sport pour tous. Cet engagement de FDJ est prolongé par celui de la Fondation d’entreprise FDJ créée en 1993.

Contacter notre service de presse

Téléphone

Reservé à la presse

01 41 10 33 82

 

Pour toute question de joueur, contacter le service clients : 
0 969 36 60 60 (appel non surtaxé)

E-mail

Demandes non-urgentes : 

servicedepresse@lfdj.com

 

Suivez-nous ici

Suivre FDJ sur Facebook
Suivre FDJ sur Twitter
Suivre FDJ sur Instagram
Accéder à la chaîne YouTube de FDJ
Suivre FDJ sur LinkedIn