En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir + / Paramétrer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt.
Partager

19 juillet 2018

Publication des mises du 1er semestre 2018 : Les mises semestrielles atteignent 7,9 milliards d’euros en croissance de 5,3%, portées par les paris ; les mises numérisées dépassent 1 Md€ (+54%)

#Corporate

Fichier PDF / 0.118 Mo

Pour Stéphane Pallez, Présidente-Directrice-Générale du Groupe FDJ « Le projet stratégique et industriel de FDJ produit de la croissance et de la transformation, préparant le Groupe aux évolutions à venir. Au premier semestre 2018, FDJ s’est attaché au développement des paris sportifs en vue de la Coupe du Monde. A l’issue de la compétition, FDJ a réalisé 333 M€ de paris sportifs, soit +75% par rapport à la dernière Coupe du Monde. Pour bénéficier de l’engouement pour les paris suscité par cette compétition, FDJ devient partenaire de 4 grands clubs français l’OM, l’OL, l’AS Monaco et le FC Nantes. Par ailleurs, le Groupe s’est installé dans un nouveau siège pour accélérer sa mutation numérique et culturelle, et travailler avec ses partenaires en mode Open Innovation ».

 

Mises S1 2018

Mises S1 2017

Nombre de millionnaires

FDJ

7,9 Mds€

(+5,3%)

7,5 Mds€

80

Paris sportifs

1,6 Md€

(+ 24,6%)

1,3 Md€

2

Loterie

6,3 Mds€

(+1,4%)

6,2 Mds€

78

dont jeux de grattage

3,8 Mds€

(+3%)

3,7 Mds€

9

dont jeux de tirage

2,5 Mds€

(-0,9%)

 2,5 Mds€

69

 

Mises numérisées

(prises de jeu utilisant un service digital)

1,2 Md€

(+ 54,3%)

0,8 Md€

6

 

Mises dans le réseau physique

7,5 Mds€

(+4,9%)

7,1 Mds€

74

Le groupe FDJ est engagé depuis 3 ans dans le projet stratégique de croissance et de transformation « FDJ 2020, une vision augmentée de FDJ » : 500 M€ d’investissements sur 5 ans pour refondre le système IT, moderniser le réseau physique, lancer des jeux et services innovants, s’ouvrir à l’international et investir dans l’open innovation.

Au 1er semestre 2018, FDJ enregistre une croissance soutenue des mises de +5,3%.

La croissance est portée par les paris sportifs qui progressent de +25% à 1,6 Md€ au 30 juin 2018.

A l’issue de la Coupe du Monde, FDJ a réalisé 333 M€ de paris, bien au-dessus de sa prévision de 200M€. La finale France-Croatie a généré 32 M€ de mises, record absolu de paris FDJ enregistrés sur un seul match. Ces bons résultats s’expliquent par le parcours extraordinaire des Bleus, par les efforts de l’entreprise en termes d’offre, d’accessibilité et de cotation, ainsi que par l’affluence des Français dans les bar-tabac-presse pour suivre les matchs. Au global, 45% des paris ont été réalisés dans le réseau physique FDJ, confirmant sa résistance durant la Coupe du Monde face à un marché des paris en ligne hyper concurrentiel, qui a réalisé pour sa part 381 M€ au total tous opérateurs confondus.

Fort de ces bons résultats lors de la Coupe du Monde, afin de prolonger la dynamique sur les paris sportifs créée en France par cet événement, FDJ annonce la signature, à partir de la nouvelle saison et pour 4 ans, de 4 nouveaux partenariats avec 4 grands clubs français de Ligue 1 : L’Olympique de Marseille, L’Olympique Lyonnais, L’A.S. Monaco et Le F.C. Nantes, orientant ainsi sa stratégie football vers des clubs pour être au plus proche des supporters et des parieurs.

La croissance est aussi portée au 1er semestre 2018 par la numérisation des mises. Les mises numérisées s’élèvent à 1,2 milliard d’euros au premier semestre, en croissance de plus de 54%, à comparer à 0,8 Md€ au 30 juin 2017. Elles représentent 15% des mises totales. Rappelons que FDJ s’est fixé pour objectif d’atteindre 20% de ventes numérisées en 2020 (mises en ligne ou utilisant un service digital dans le réseau).

FDJ a continué de moderniser et de consolider son réseau. Grâce à une politique active de créations dans le réseau bar-tabac-presse, FDJ conserve un important parc de distribution de 30 600 points de vente, à comparer à 30 800 au premier semestre 2017. Par ailleurs, la mise en service du partenariat Western Union depuis quelques semaines, permet aux détaillants de proposer des services de transfert d’argent grâce au terminal FDJ de prise de jeu. Cette initiative contribue à soutenir la diversification des activités en point de vente, source de création de revenu supplémentaire et d’augmentation du flux de clients.

FDJ a regroupé l’essentiel de ses entités d’Ile de France dans un même site. Pour FDJ, il s’agit d’affirmer sa vision de Groupe, de mettre la technologie et le commercial au cœur de son organisation, et de renforcer les changements culturels liés aux nouveaux modes de travail numériques et collaboratifs.

FDJ a poursuivi sa politique d’Open Innovation avec la multiplication de « Proof of concept » (POC) en lien avec des start-ups, comme celui avec Jam (chatbot sur messager à destination des millenials) ou celui avec Clustaar (chatbot FAQ pour améliorer l’expérience client sur fdj.fr).

Détail des mises au 30 juin 2018

Les paris sportifs connaissent une forte croissance au 1er semestre de près de 25% grâce à la Coupe du Monde de Football et aux mises numérisées en point de vente

Au 1er semestre 2018, la forte croissance des paris ParionsSport (1,6 Md€ de mises, +24,6%) s’expliquait par une politique de cotation attractive et par une offre enrichie sur les 4 sports principaux (football, basket, tennis et rugby), offre revue dans sa forme comme dans son accessibilité avant la Coupe du Monde.

La dématérialisation des bulletins de jeu ParionsSport développait les paris en point de vente : plus de 20 points par rapport à 2017, pour atteindre près de 58% des paris au 30 juin, à comparer à 35% au 1er semestre 2017.

La Coupe du Monde de Football était l’événement porteur de ce premier semestre. Un plan ambitieux était construit pour consolider les positions de Parions Sport en point de vente et en ligne. L’expérience client était enrichie sur l’application « ParionsSport point de vente » qui incluait 7 nouvelles formules et atteignait jusqu’à 20 paris par match. 1 000 bornes de paris en point de vente étaient déployées et proposées jusqu’à 18 sports et 20 paris par match.

Au 30 juin, après 50 matchs sur 64 matchs, Parions Sport enregistrait déjà 190M€ de mises sur la Coupe du Monde 2018, soit globalement le niveau de mises enregistré durant toute la durée de la Coupe du Monde 2014 (192 M€ pour mémoire). La moyenne de paris par match était de 3,8 M€, la moyenne d’un match de l’équipe de France était de 6,4 M€ du fait de l’effet « supporter ». Le record se portait sur un match de l’équipe de France, contre l’Argentine, avec 8,2 M€ de paris.

Les jeux de loterie progressent de 1,4%, à 6,3 Mds€ ; 9% de progression pour les jeux de loterie en ligne

En point de vente, les jeux de loterie progressent de 1,1% à 6 Mds€ ; en ligne, les jeux de loterie réalisent près de 260 M€ de mises, à comparer à plus de 240 M€ au premier semestre 2017, en croissance de près de 9%.

Les jeux de grattage progressent de 3% à 3,8 Mds€ vs 3,7 Mds€ au S1 2017, grâce à des animations régulières de la gamme, notamment pour les jeux d’entrée de gamme (1 à 2€) avec les relancements réussis de Black Jack (2€), en croissance de 60% vs S1 2017 et de Numéro Fétiche (+8,7%)

Le segment à 3€ a vu la sortie d’un jeu (Maxi Goal) vs 3 jeux en S1 2017 (Dobble, Dessert en or, Repère de Pirates)  ; et les jeux à 2 et 3€ lancés en 2017 continuent de bien performer en S1 2018 (Multiplicator X10 2€, Mots croisés 3€). Le segment à 5€ et plus est toujours porté par Cash. Son poids au sein du segment tend à diminuer puisqu’il ne représente plus que 48% des mises en S1 2018 vs 51% en S1 2017, ce qui permet de rééquilibrer les mises au sein de ce segment et plus généralement de la gamme illiko.

Les jeux de tirage restent quasi-stables à 2,5 Mds€ (-0,9%). Les jeux de tirage en ligne, avec près de 160 M€ de mises vs plus de 140 M€ au 1er semestre 2017, progressent de plus de 11% (ils représentent 60% des mises de la loterie en ligne).

Le jeu EuroMillions est stable avec 731 M€ de mises vs 732 M€ au premier semestre 2017 (-0,2%) grâce à plus de cycles longs (2 vs 1 en 2017) et un événement supplémentaire (1 semaine de Millionnaires)

Le jeu Loto, avec 749 M€ vs 793 M€ au 1er semestre 2017, enregistre une baisse de 5,6% dû à la comparaison avec le 1er semestre 2017 qui avait bénéficié d’une nouvelle formule de jeu et de la dynamique qui a suivi le lancement, ainsi que de plus d’événements (3 Jackpots boostés vs 2 en S1 2018) et de plus de cycles longs (8 vs 5 en S1 2018). Lors du 1er semestre, FDJ a annoncé un Super Loto « Mission Patrimoine » de 13 M€ le vendredi 14 septembre, à l’identique des Super Loto du vendredi 13 (mise 3€), afin de financer la mission « patrimoine en péril ».

*Les mises sont les enjeux des clients, elles ne constituent pas le chiffre d’affaires du Groupe FDJ (1,8 Md€ en 2017

Contacter le service de presse FDJ

Téléphone

Reservé à la presse

01 41 10 33 82

 

Pour toute question de joueur, contacter le service clients : 
0 969 36 60 60 (appel non surtaxé)

E-mail

Demandes non-urgentes : 

servicedepresse@lfdj.com

 

Suivez le groupe FDJ

Suivre FDJ sur Facebook
Suivre FDJ sur Twitter
Suivre FDJ sur Instagram
Accéder à la chaîne YouTube de FDJ
Suivre FDJ sur LinkedIn