En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir + / Paramétrer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt.
Partager

8 mars 2018

FDJ engagée en faveur de l’égalité femmes-hommes : Stéphane Pallez présente à Paris Pionnières pour signer le manifeste pour une croissance inclusive. FDJ dévoile les résultats de son baromètre sur la pratique sportive féminine

#Corporate

Fichier PDF / 0.562 Mo

Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale de FDJ, a fait de la mixité une priorité dès son arrivée à la tête de FDJ fin 2014. Ainsi, la part des femmes managers est passée à 40%, proche du taux des femmes au sein du Groupe FDJ qui a progressé à 42%. En 2017, FDJ a reçu le label égalité professionnelle. FDJ a également lancé en 2016 un programme « Sport pour Elles » en faveur du sport féminin partant de la conviction que la mixité est une richesse dans la société.

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, FDJ présente les résultats de son baromètre 2018 sur la pratique sportive féminine en France (étude Kantar TNS).

Par ailleurs, Stéphane Pallez sera présente au lancement du premier accélérateur de mixité dans la tech, initiative de Paris Pionnières.

Pour Stéphane Pallez : « Faire bouger les lignes sur les questions d’égalité femmes – hommes est un challenge qui questionne parfois, qui passionne souvent, mais qui reste un indéniable enjeu de société. J’ai évolué dans un « monde d’hommes » au sein de l’administration et de grandes entreprises. J’utilise cette expression à dessein, car c’est cette réalité qui a forgé mes convictions, notamment celle qu’il ne s’agit pas d’opposer les genres mais de favoriser la mixité comme un objectif naturel et positif pour nos organisations comme pour la société ».

La pratique féminine pâtit de nombreux freins sociétaux et privilégie le sport bien-être au détriment d’une approche plus compétitive

L’étude révèle que la pratique sportive féminine tend à se diversifier avec le renforcement d’une fréquentation des clubs de sport (28% des femmes +5% vs 2016) et des pratiques ludiques type color run. Parmi les sports les plus pratiqués par les femmes, se trouvent la marche à 57% et la natation à 37%.

Le bien-être s’installe en pole position des leviers de la pratique sportive féminine avec 66% des femmes qui déclarent pratiquer pour leur développement personnel, 55% pour améliorer leur condition physique et santé, et 50% comme un loisir. 57% des femmes envisagent une activité physique comme un moment privilégié pour soi-même, 42% des femmes considèrent que la pratique sportive est un moment de partage.

L’étude pointe également les freins à la pratique féminine. Le premier d’entre eux à 51% se trouve être le déficit de confiance en elles pour s’épanouir dans une pratique sportive (1 sur 2 déclare ne pas se sentir à la hauteur). Un autre frein est à 42% leur rythme de vie nécessitant de concilier vie professionnelle et vie familiale au regard de créneaux sportifs et horaires inadaptés (37%). Arrive ensuite le manque de motivation (à 37%) comme le coût trop élevé de la pratique (à 34%).

Au final, la pratique sportive féminine s’étoffe quelque peu sur les deux dernières années, mais reste déterminée par des marqueurs sociétaux forts.

Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale de FDJ, présente auprès de Paris Pionnières pour signer le manifeste pour s’engager à mettre en oeuvre des actions concrètes pour accélérer l’inclusion des femmes dans l’innovation et promouvoir un leadership partagé

Stéphane Pallez est présente ce matin, jeudi 8 mars, auprès de Paris Pionnières pour le lancement du premier accélérateur de mixité dans la tech. Elle signera avec d’autres acteurs du numérique le manifeste pour une croissance inclusive.

Ce manifeste s’engage à mettre en oeuvre des actions concrète pour accélérer l’inclusion de femmes dans l’innovation et promouvoir un leadership partagé.

Plus particulièrement, FDJ s’engage à développer les initiatives d’entrepreneuriats et à encourager les femmes à s’y investir. Pour cela, FDJ s’engage notamment à atteindre 50% de femmes dans son programme d’excubation en partenariat avec Techstars : Bootcamp Techstars. Ce taux volontariste est supérieur au taux de femmes actuel au sein de l’entreprise qui s’élève à 43%. Par ailleurs, FDJ mettra en place des mesures de soutien pour les carrières féminines dans les métiers IT (valorisation des profils, formation, équilibre des temps …). »

Dans le prolongement, Stéphane Pallez sera marraine de la Journée de la Femme Digitale qui se déroulera le 17 avril à la Maison de la Radio à Paris. FDJ sera à nouveau partenaire de cette Journée nationale. Chaque année, afin d’ouvrir le débat, FDJ offre à l’ensemble de ses 2100 salariés un ouvrage qui s’intéresse aux aspects de l’égalité femmes – hommes. Il s’agira cette année de l’ouvrage « Marie Curie » de Janine Trotereau, pour fêter le 100ème anniversaire de sa naissance.

Les 9, 10, 11 et 12 mars, une 29e journée de football masculin dédié au football féminin avec FDJ, la LFP et le Fondaction du Football

Au lendemain de la Journée internationale des droits des femmes, la Ligue de Football Professionnel (LFP), dans le cadre de son partenariat avec FDJ et avec le soutien du Fondaction du football reconduit l’appel à projets « Buts Pour Elles » lors de la 29ème journée de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2.

Cette opération permet de convertir chaque but à hauteur de 500€ pour promouvoir des actions en faveur du football féminin. En 2017, la première édition de « Buts Pour Elles » avait réuni plus de 50 dossiers. Les 64 buts marqués avaient permis de réunir 32 000 €. Cette somme a ensuite été répartie à part égale entre les 5 clubs lauréats*.

A propos du programme « Sport pour Elles FDJ »

Le programme « Sport pour Elles FDJ » s’articule autour de 4 piliers : agir sur le terrain pour favoriser la pratique de toutes, soutenir le haut-niveau, mobiliser pour faire évoluer les mentalités, médiatiser pour donner envie.
L’axe le plus visible est aujourd’hui l’équipe cycliste féminine FDJ Nouvelle-Aquitaine – Futuroscope dont FDJ est partenaire depuis 2017. En étant propriétaire d’une équipe cycliste masculine, il était légitime pour FDJ de s’investir dans le cyclisme féminin. Cet investissement, qui vient d’être renouvelé jusqu’en 2020 et quasi triplé en termes de budget, vise à asseoir les performances et la professionnalisation de la première équipe cycliste française.
*AS Beauvais Oise (Oise), Futsal Saône Mont d’Or (Rhône), AS Portet Carrefour Récébédou (Haute-Garonne), Bourges 18 (Cher) et Union Sportive Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Contacter le service de presse FDJ

Téléphone

Reservé à la presse

01 41 10 33 82

 

Pour toute question de joueur, contacter le service clients : 
0 969 36 60 60 (appel non surtaxé)

E-mail

Demandes non-urgentes : 

servicedepresse@lfdj.com

 

Suivez le groupe FDJ

Suivre FDJ sur Facebook
Suivre FDJ sur Twitter
Suivre FDJ sur Instagram
Accéder à la chaîne YouTube de FDJ
Suivre FDJ sur LinkedIn