Autres activités du groupe FDJ

Le groupe FDJ a décidé d’explorer de nouveaux axes de développement, en profitant de son savoir-faire et de son expérience. 


Trois relais de croissance se dégagent : des solutions technologiques pour des opérateurs de jeux d’argent internationaux (B2B), une offre de paiement & services en points de vente et une offre de divertissement.

Paiements & Services

Dans le domaine des paiements, le Groupe souhaite capitaliser sur son réseau de distribution et ses actifs technologiques, en proposant des services d’encaissement pour le compte de tiers. Ces activités permettent aussi bien de moderniser le réseau de distribution de FDJ que de soutenir le réseau de bar-tabac-presse en zone rurale. À cet égard, FDJ a remporté un appel d’offres de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) pour l’encaissement en numéraire et en carte bancaire des impôts, amendes ou factures locales. À compter de 2020, ce service concerne plus de 5 000 points de vente, dans environ 3 400 communes.

Divertissement

FDJ mise sur son savoir-faire dans la création et le lancement de produits destinés à un large public, avec pour objectif d’élargir son modèle d’affaires au secteur du divertissement. 


 À ce jour, FDJ a lancé le plan d’actions suivant : 


• Contribution dans le eSport à l’organisation de compétitions telles que l’Ultimate Fighting Arena


• Développement d’applications de divertissement fondées sur la valorisation de l’audience par la publicité ; 


• Proposition d’activités de divertissement « expérientielles », c’est-à-dire des activités ludiques, qui se pratiquent hors du domicile et dont le consommateur est aussi acteur. Le Groupe s’intéresse, par exemple, aux jeux de réalité virtuelle et aux escape games.

International

Concernant l’offre B2B, il s’agit de proposer aux opérateurs internationaux de loterie et de paris sportifs des solutions « clés en main » et adaptables à leurs spécificités locales. Ces solutions, développées par FDJ Gaming Solutions (filiale à 100 % du groupe FDJ), ont d’abord été proposées à des acteurs européens et, par la suite, pourraient être distribuées dans des pays comme le Canada et les États-Unis.